Pour trouver un sens à votre vie, sachez apprécier la beauté des petites choses

Pour trouver un sens à votre vie, sachez apprécier la beauté des petites choses

Apprécier la beauté des petites choses de la vie quotidienne peut contribuer à une existence plus riche de sens

Pour le professeur Joshua Hick du département des sciences psychologiques et cérébrales de l'université A&M au Texas, ce facteur lié à la perception du sens de la vie n'avait pas été envisagé auparavant.

"Cela n'a peut-être rien à voir avec le fait d'être important dans le grand schéma de la vie, mais nous avons montré que les personnes qui accordent de l'importance aux petites choses, telles que votre tasse de café le matin ou l'attention apportée aux conversations avec les autres, ont tendance à avoir un sens élevé de la vie", a-t-il déclaré.

J. Hicks cherche à comprendre les "grandes questions" de la vie. Il décrit son principal centre d'intérêt comme étant l'expérience de la vie, c'est-à-dire l'étude du sentiment subjectif des gens concernant le sens de leur vie.

Les chercheurs tels que Hicks s'accordent généralement à dire qu'il existe trois sources principales d'une existence subjectivement significative : a) la cohérence, ou le sentiment que la vie a un sens ; b) des objectifs clairs à long terme et une raison d'être ; c) la signification de l'existence, ou la conviction que les actions d'une personne comptent pour les autres.

Dans leurs dernières recherches, Hicks et ses co-auteurs soutiennent que l'appréciation et la valorisation des expériences, appelées appréciations expérientielles, constituent une quatrième voie fondamentale vers le sens de la vie.

Les chercheurs ont mesuré ce facteur en demandant aux participants à l'étude dans quelle mesure ils s'identifiaient aux énoncés relatifs à la recherche de la beauté dans la vie et à l'appréciation d'une grande variété d'expériences.

Ils leur ont également demandé de se souvenir de l'événement le plus significatif du mois précédent, dans le but de mesurer l'appréciation expérientielle. Hicks a décrit cette série d'expériences dans un article récent qu'il a co-écrit pour Scientific American.

Dans chaque cas, les résultats ont confirmé la théorie initiale selon laquelle l'appréciation des petits moments peut donner plus de sens à la vie. Par exemple, les participants chargés de regarder une séquence de montages pittoresques sur la nature accompagnés d'une musique instrumentale lente tirée du documentaire de la BBC "Planet Earth" ont fait état d'un plus grand sentiment d'appréciation expérientielle que ceux qui ont regardé une vidéo d'instruction de deux minutes sur le travail du bois.

Selon Hicks, la recherche a débuté au début de la pandémie de COVID-19, lorsque les personnes étaient isolés chez elles et, dans certains cas, incapables de poursuivre leurs objectifs. Dans ces conditions il était très important de savoir si les gens pouvaient encore éprouver un fort sentiment de signification a-t-il dit, et cela reste important dans l'ère post-quarantaine.

Comprendre les éléments clés qui contribuent à donner un sens à la vie peut aider les chercheurs à trouver des solutions pour les personnes qui ont le sentiment que leur vie n'a pas de sens, a-t-il ajouté. Les personnes ayant certains types de personnalité sont peut-être plus aptes à pratiquer la pleine conscience et à reconnaître la beauté intrinsèque, a ajouté M. Hicks, mais cela ne signifie pas que chacun ne puisse ne puisse pas cultiver cette compétence. Pour apprécier les petites choses dans un monde où tout va très vite, il suffit de ralentir.

"Le sens est tout autour de nous lorsque nous pouvons faire l'expérience de la beauté naturelle du monde. Cela peut être la beauté du visage d'une autre personne, la nourriture que nous mangeons ou les chansons que nous écoutons", a-t-il déclaré.

"À l'heure actuelle, depuis que les téléphones portables et les médias sociaux sont si répandus, je pense que ces choses nous distraient de notre sens. Ces choses peuvent être divertissantes, mais trop de choses peuvent vraiment distraire de ce qui est réel, comme la beauté naturelle ."

Commentaires pour les coachs de santé

Des recherches précédentes ont montré que les personnes ayant un objectif de vie ont tendance à avoir une meilleure santé physique et mentale.Dans cette étude (3), on a demandé à 1042 participants, âgés entre 21 et 100 ans, de répondre à un questionnaire sur leurs objectifs de vie. Ceux qui croyaient avoir des rêves, des ambitions bien définies étaient en meilleure santé physiques et mentales que ceux qui n'en avaient pas. Pour les chercheurs ces résultats peuvent s'expliquer par le fait que ceux qui ont des objectifs de vie clairs se sentent plus complets et moins stressés, en général. Ces personnes auraient une vie sociale plus remplie, vivraient moins souvent seuls ou divorcés. Ils auraient également tendance à adopter une meilleure hygiène de vie, en mangeant plus sainement et en faisant plus d'exercice.

Maintenant que l'on sait que donner un sens à sa vie peut améliorer la santé physique et mentale, on fait comment pour la suite ? Car peu de personnes savent répondre à la question "quel est le sens de ta vie ?" .Alors comment aider ces personnes quand elles en font la demande ? Répondre à la question du sens de sa vie implique l'utilisation de schémas de pensée (ou méta-programmes) rarement utilisés en même temps. C'est un peu comme la construction d'un grand puzzle, sans savoir ce que sera l'image finale. Amlors a titre indicatif, voici quelques uns de ces schémas de pensée  : a) une capacité se centrer car si vous etes stressé, votre vue va rester brouillée et vous aurez du mal a voir au delà de ce qui est vous vos yeux. Et aussi une capacité à vous voir dans un futur lointain avec un regard adouci et une vision défocalisée, comme si vous pouviez voir tout ce qui se trouve autours de vous, au dessus de vous et en deça de vous; b) à traiter une grande taille de découpage de l'information. Vous débutez votre puzzle avec une grande surface vide dans laquelle vous allez ajouter de petites pièces jusqu'à ce qu'à un moment le sens de l'ensemble puisse apparaître. C'est un peu la même chose avec les événements significatifs de votre vie ; c) ces pièces que vous assemblez ont une forte résonance émotionnelle positive car elles représentent des échantillons de ce que vous recherchez (Aller vers) dans la vie plutôt que ce que vous voulez éviter (S'éloigner de) ; d) le choix des pièces se fait sur un critère important, à savoir représenter des expériences qui illustrent ce qui est important pour vous (vos valeurs) plutôt que ce qui est important pour les autres (parents, conjoint, société, patron..).

Je trouve que les résultats de l'étude peuvent grandement faciliter la recheche du sens de la vie d'une personne, par exemple en lui demandant de noter chaque jour les petites choses qu'elle a trouvé belles et agréables. Cerains auront bien sûr des difficultés à faire l'exercice car leur neurologie est bien souvent cablée pour rechercher qui ne satisfait pas leurs critères ou ce qui manque dans une situation et qui mérire quelques critiques. Sachez accueillir les premiers résultats sur la laideur tout en ecourageant la personne à aller à la pèche au beau et à l'agréable, surtout les petits poissons plutôt que les gros. C'est un peu une rééducation du cerveau, mais c'est moins dangereux que la rééducation en Corée du Nord car vous en sortirez vivant avec un gain considérable en terme de santé. L'enjeu est de taille puisqu'il s'agit de réduire la morbidité et la mortalité.

Un exercice que j'aime bien consiste à demander à la personne de se mettre dans un état de grande détente (avec un peu d'hypnose) et de s'imaginer très âgée et très heureuse en train de regarder sa ligne de vie avec tous les événements marquants ayant contribué à la création du sentiment de pleintude et de paix, au crépuscule de la vie.  Et voilà, vous avez le sens de votre vie ! C'est un peu du rétro-planing en quelque sorte. Y etre arrivé nous dit comment o fait pour y arriver? Si ce c'est difficile de définir ce que sera une vie pleine de satisfactions et de sens, c'est plus facile en regardant en arrière, en faisant comme si on avait déjà vécu cette belle vie et en regardant comment on y est arrivé. 

Sources

(1) Searching for Meaning? Try Appreciating the Small Things, Neuroscience Psychology (2) Experiential appreciation as a pathway to meaning in life by Jinhyung Kim et al. Nature Human Behavior
(3) Meaning in Life and Its Relationship With Physical, Mental, and Cognitive Functioning: A Study of 1,042 Community-Dwelling Adults Across the Lifespan ; Awais Aftab, Ellen Lee, December 2019 The Journal of Clinical Psychiatry 81(1) DOI:10.4088/JCP.19m13064