Les croyances religieuses pour une meilleure vie sexuelle

Les croyances religieuses pour une meilleure vie sexuelle

Une étude montre que de fortes croyances religieuses sont associées à des niveaux plus élevés de satisfaction sexuelle.

Les personnes déclarant l'importance de la religion dans leur vie ont moins de relations sexuelles, du fait de l'abstinence chez les personnes sans partenaire, mais sont plus satisfaites de leur vie sexuelle en général.

La recherche montre que le fait de n'avoir aucun ou de nombreux partenaires sexuels au cours de la vie est lié à une moindre satisfaction sexuelle. Les rapports sexuels occasionnels ou sans amour s'avèrent être négativement associés à la satisfaction sexuelle, tant chez les hommes que chez les femmes.

Selon le Dr Peri-Rotem, "la relation entre la fréquence des rapports sexuels et la satisfaction sexuelle n'est ni simple ni directe ; quel que soit le type de relation, trop peu ou trop de rapports sexuels sont associés à une moindre satisfaction sexuelle, ce qui suggère qu'il existe un optimum en termes de fréquence lié à des niveaux de satisfaction plus élevés."

Les chercheurs ont utilisé des données sur les hommes et les femmes âgés de 18 à 59 ans provenant de la troisième enquête nationale britannique sur les attitudes et les modes de vie sexuels.

Les femmes mariées plus religieuses ont fait état d'une plus grande satisfaction sexuelle que leurs homologues moins religieuses, bien que cette relation ne se retrouve pas chez les hommes mariés. Les hommes célibataires religieux se sont également déclarés plus satisfaits de leur vie sexuelle, mais cette relation a disparu une fois que les chercheurs aient inclus des contrôles pour les attitudes à l'égard des relations sexuelles occasionnelles et des relations sexuelles sans amour, ou lorsque l'échantillon a été limité aux répondants sexuellement actifs.

Parmi les personnes ayant répondu à l'enquête, 11 % des hommes et 16 % des femmes ont déclaré que la religion et les croyances religieuses étaient très importantes pour eux. Plus des deux tiers des répondants ont déclaré ne jamais ou presque jamais assister à des services religieux. La moitié des répondants étaient mariés, 17 % vivaient en couple et un cinquième n'avait pas de partenaire stable.

En moyenne, les hommes ont déclaré avoir eu plus de rapports sexuels au cours des quatre dernières semaines que les femmes (4,4 contre 4,0 respectivement). Environ un quart des femmes et des hommes se sont déclarés tout à fait d'accord avec l'affirmation "Je suis satisfait de ma vie sexuelle", tandis que 14% des femmes et 17% des hommes ont déclaré être insatisfaits de leur vie sexuelle.

Près de 40 % des hommes ont déclaré avoir eu dix partenaires sexuels ou plus au cours de leur vie, contre un quart des femmes.

Pour le Dr Skirbekk, "Les personnes religieuses étant moins susceptibles de s'engager dans des relations sexuelles occasionnelles et plus susceptibles de limiter l'activité sexuelle à une relation fondée sur l'amour, cela peut conduire à des attentes moins élevées en matière d'activité sexuelle en dehors d'une union formelle, ainsi qu'à une plus grande satisfaction de la vie sexuelle en général. Cependant, il est possible que les sentiments religieux concernant le caractère sacré des relations sexuelles conjugales, ainsi que la désapprobation des relations sexuelles hors mariage, aient plus d'importance pour la satisfaction sexuelle des femmes que pour celle des hommes."

L'étude montre une association significative entre le niveau d'éducation et la fréquence et la satisfaction sexuelles. Les personnes ayant un niveau d'éducation élevé ont déclaré avoir des rapports sexuels moins fréquents, ainsi qu'une satisfaction moindre de leur vie sexuelle par rapport aux personnes moins qualifiées.

Selon le Dr Peri-Rotem, leur "recherche suggère que les changements de comportement sexuel doivent être compris dans le contexte de l'évolution des normes et croyances religieuses et d'autres tendances au niveau sociétal. Le report de la formation d'une union est associé à des rapports sexuels moins fréquents, tout en augmentant l'exposition aux rapports sexuels occasionnels chez les personnes ayant une orientation religieuse plus faible."

"Chez les femmes, on constate que le fait de n'avoir aucun partenaire sexuel, et aussi le fait d'avoir dix partenaires sexuels ou plus au cours de la vie est associé à une moindre satisfaction de la vie sexuelle. Chez les hommes en revanche, on ne trouve aucune relation entre le nombre de partenaires sexuels au cours de la vie et la satisfaction sexuelle."

"Cependant, la désapprobation des rapports sexuels sans amour et des rapports sexuels occasionnels est liée à une plus grande satisfaction de la vie sexuelle, tant chez les hommes que chez les femmes. Alors que la satisfaction sexuelle augmente initialement avec la fréquence des rapports sexuels, elle diminue à nouveau lorsque le nombre d'occasions de rapports sexuels est plus élevé. Par conséquent, le fait d'avoir 'trop' de rapports sexuels peut entraîner une baisse du niveau de satisfaction de la vie sexuelle."

Commentaires pour les coachs de santé

Je me demande qu'elle est l'utilité réelle de ce genre d'étude, à part le fait de me donner l'occasion de dire des bêtises et de comprendre pourquoi tant de femmes (au cinéma car je n'ai pas assez de statistiques personnelles) aiment répéter " Oh mon Dieu ! Oh mon Dieu ! " dans les moments de pics de transcendances. Il ne me semble pas y avoir de conflits d'intérêts entre les auteurs de l'étude et le Vatican. Le marketing papal pourrait être tenté de remplir les églises avec des slogans du type " Venez à l'église pour une plus grande satisfaction sexuelle" Heureusement l'étude ne dit pas quelle type de croyance religieuses apportent le plus de satisfactions sexuelles, car il y aurait eu des risques de conversions. L'étude montre également qu'il vaut mieux etre religieux qu'intello pour avoir une meilleure satisfaction sexuelle.
Pour conclure, la satisfaction sexuelle est un facteur de bonne santé, alors prions mes frères et soeurs !

Sources
Nitzan Peri-Rotem et al, Religiosity, Sex Frequency, and Sexual Satisfaction in Britain: Evidence from the Third National Survey of Sexual Attitudes and Lifestyles (Natsal), The Journal of Sex Research (2022). DOI: 10.1080/00224499.2022.2108745

Stronger religious beliefs linked to higher levels of sexual satisfaction, study shows by University of Exeter; Medical x press August 30, 2022; https://phys.org/news/2022-08-stronger-religious-beliefs-linked-higher.html?utm_source=nwletter&utm_medium=email&utm_campaign=weekly-nwletter