Le coaching pour mieux gérer les douleurs chroniques

Le coaching pour mieux gérer les douleurs chroniques

Une intervention de coaching en ligne, personnalisée et financièrement abordable, aide les sujets souffrant de douleur chronique à améliorer leur compréhension des moyens de mieux gérer leur douleur.

Les résultats d’une étude récente sur l’utilisation d’un programme de télésanté mis au point par l'Université Flinders et des experts de SA Health montre que des professionnels de la santé non spécialisés en santé mentale, en tandem avec des experts médicaux et paramédicaux, peuvent aider les personnes souffrant de douleurs chroniques à accéder à un soutien spécialisé pouvant faire une grande  différence sur la réduction de la souffrance.


Le programme permet un accès aux soins aux personnes vivant en dehors des zones urbaines et qui doivent parfois attendre des années pour consulter un spécialiste de la douleur, explique Paula Redpath, experte en santé comportementale.

Une étude pilote du programme d'auto-assistance guidée "Rethinking Pain" réalisée en Australie-Méridionale avait montré que l’intervention de "coachs" supervisés pouvait faciliter l’accès des personnes souffrant de douleurs chroniques à un soutien spécialisé, et améliorer leur propre prise en charge par une meilleure compréhension de leur état et 

"L'accès aux soins et au soutien dans la gestion de la douleur chronique est difficile, long et coûteux, en particulier pour les personnes vivant dans des zones rurales et éloignées", explique Mme Redpath, responsable de la santé comportementale à l'université Flinders. "La douleur chronique est une situation complexe qui nécessite souvent des équipes spécialisées et multidisciplinaires pour fournir des soins efficaces et intégrés. "Une fois qu'une personne a compris l’utilité des moyens de gérer sa douleur chronique, elle peut choisir les stratégies qu'elle souhaite utiliser pour s'autogérer. » "Les coaches guident et aident les individus à appliquer des stratégies qu'elles peuvent ensuite s’approprier et utiliser."

Le programme peut être proposé par télésanté ou en personne et implique la définition d'objectifs, la conceptualisation de la douleur, la programmation d'activités, une psychoéducation, la mise en place de stratégies cognitives, l'évaluation des résultats du programme démontrant une amélioration significative de l'indépendance et de la qualité de vie déclarées par les patients.

"Les coachs peuvent être intégrés dans une équipe multidisciplinaire et soutenir les patients par l’apport d’informations et de stratégies pour mieux autogérer leur douleur chronique. Cela peut soulager la pression exercée sur les professionnels de la santé et les médecins ayant reçu une formation spécialisée, leur permettant ainsi de se concentrer sur des soins plus complexes", explique le Dr Peter Herriot qui a supervisé l'essai. "Ce programme fondé sur des données probantes a le potentiel non seulement d'améliorer l'accès aux soins pour les personnes qui vivent avec des douleurs chroniques, mais aussi d'être étendu et adopté dans divers contextes de soins de santé."

Le programme d'auto-assistance guidée (GSH ou guided self-help ), mis au point par des experts de l'université Flinders, a été dispensé par des étudiants de troisième cycle supervisés du cours de maîtrise en thérapie cognitivo-comportementale de l'université, ayant effectué un stage dans l'unité de gestion de la douleur du SA Health, au Flinders Medical Center à Bedford Park.

On estime qu'un Australien sur cinq âgé de 45 ans et plus souffre de douleurs chroniques. Les coûts annuels directs et indirects de la douleur chronique sont estimés à 139 milliards de dollars, y compris la perte de productivité et la perte de qualité de vie. Une diffusion plus large de programmes tels que "Rethinking Pain" est importante pour élargir et améliorer les options de soins pour les personnes vivant avec des douleurs chroniques, ajoute Mme Redpath.

Les personnes vivant avec une douleur chronique peuvent également souffrir des impacts physiques et émotionnels importants des douleurs, notamment sur la qualité du sommeil et le bien-être, ainsi que des impacts sur l'emploi. L'accès à des services de soutien adéquats peut être rendu difficile en raison des inégalités sociaux économiques.

Commentaires pour les coachs de santé

Les professionnels de santé, en dehors des spécialistes de la douleur ont bien souvent du mal à distinguer douleur et souffrance.  La douleur, le symptôme le plus fréquent au monde, est une expérience sensorielle qui a pour fonction de signaler un dysfonctionnement au conscient et de déclencher une action corrective le plus souvent externe, et médicale si besoin. La souffrance relève d’une interprétation individuelle qui est faite de l’événement douloureux initial. La souffrance relève donc du psychisme, de l’émotionnel, de la morale, parfois de la religion et nécessite une réponse individualisée en mesure de prendre en compte les représentations mentales de la personne qui souffre, et un fort soutien relationnel. Cette distinction entre douleur et souffrance est importante car les réponses thérapeutiques sont différentes. Après une vérification par un professionnel de santé que la douleur ou la souffrance ne cachent pas l’évolution d’une maladie qui requiert un traitement médical les coachs sont selon moi tout à fait compétent pour intervenir sur les douleurs chroniques et la souffrance. Les moyens d’interventions utilisés par les coachs ayant participés à l’étude sont non médicaux. Ces outils relèvent de la science du changement comportemental et sont ceux habituellement utilisés des coachs de santé et de 

Sources 

Individualized “coaching” for better chronic pain care by Flinders University; Medical x press JANUARY 16, 2023 ; https://medicalxpress.com/news/2023-01-individualized-chronic-pain.html?utm_source=nwletter&utm_medium=email&utm_campaign=daily-nwletter
Paula Redpath et al, Guided Self-Help for People with Chronic Pain: Integrated Care in a Public Tertiary Pain Clinic—A Pilot Study, Pain and Therapy (2023). DOI: 10.1007/s40122-022-00464-z