De forts liens sociaux contribuent à notre santé

De forts liens sociaux contribuent à notre santé

Des forts liens familiaux peuvent améliorer les comportements de santé, et de forts liens amicaux et sociaux sont associés à une meilleure santé mentale et à un meilleur bien-être général.

Le temps que les gens ont passé avec leur famille pendant la période des fêtes pourrait avoir amélioré leur santé, selon une nouvelle recherche qui a examiné comment les liens sociaux avec des proches et des groupes étendus sont liés à la santé et au bien-être psychologique.

L'étude, menée par des chercheurs de l'université du Kent, de l'université de Nottingham Trent (NTU) et de l'université de Coventry, s'est appuyée sur les données autodéclarées de plus de 13 000 personnes dans 122 pays, recueillies lors de la première vague de la pandémie de COVID-19.

Les enquêtes ont évalué la force des liens des personnes avec les cercles sociaux proches, tels que la famille et les amis, ainsi qu'avec les groupes élargis, tels que le pays, le gouvernement et l'humanité. Les comportements en matière de santé liés à la pandémie ainsi que la santé mentale et le bien-être des personnes ont également été mesurés.

Les résultats montrent que seul le lien avec la famille, plutôt qu'avec d'autres groupes, est lié à l'adoption d'un comportement positif susceptible d'améliorer la santé ; dans ce cas, les exemples comprenaient le lavage des mains, le port d'un masque et la distanciation sociale. Par exemple, 46 % des personnes ayant des liens familiaux forts se sont lavées les mains au moins "souvent", contre 32 % des personnes n'ayant pas de liens forts avec leur famille. En outre, 54 % des personnes n'ayant pas de liens familiaux forts ont déclaré ne jamais porter de masque.

Les personnes fortement liées à leur famille étaient largement surreprésentées parmi celles qui adoptaient des comportements de santé. Bien que les personnes ayant des liens familiaux forts ne représentent que 27 % de l'ensemble de l'échantillon, elles représentent 73 % des personnes qui adoptent une distance sociale dans la foule, 35 % de celles qui se lavent les mains et 36 % de celles qui portent un masque "beaucoup" ou plus.

L'étude a également montré que le fait d'avoir des liens étroits avec des cercles sociaux proches et des groupes élargis est associé à une meilleure santé mentale et à un meilleur bien-être. Il est important de noter que plus les personnes ont des liens étroits avec un grand nombre de groupes, plus elles adoptent des comportements sains et plus elles déclarent être en bonne santé psychologique, avec moins d'anxiété et de dépression.

La recherche recommande que les messages de santé publique se concentrent sur les réseaux plus petits ainsi que sur les groupes multiples, en particulier en temps de crise, lorsque les individus devraient être encouragés à partager leurs comportements de santé positifs avec leurs cercles sociaux proches.

Il est également suggéré que les systèmes de soins de santé puissent réduire la dépendance aux traitements pharmaceutiques en utilisant la prescription sociale pour soutenir les individus qui n'ont pas ces liens dans leur vie.

Les résultats de l'étude, qui porte sur un large éventail de pays tels que le Bangladesh, le Brésil et le Pérou, ont des répercussions sur la lutte contre les effets négatifs sur la santé physique et mentale dans une perspective mondiale. L'étude dépasse le cadre des approches traditionnelles de la psychologie en touchant une si grande partie de la population mondiale.

Le Dr Martha Newson, anthropologue à l'université du Kent, a déclaré : "Cette recherche met en évidence le besoin universel d'appartenance, et c'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons estimé qu'il était si important d'inclure un échantillon vraiment diversifié provenant du monde entier. Où que vous soyez dans le monde, les autres personnes comptent pour vous.

"Nous avons constaté que la présence de nombreux groupes était importante pour encourager l’adoption de meilleurs comportements en matière de santé, y compris l'attachement à des groupes abstraits tels que votre pays ou votre gouvernement, mais surtout nos amis les plus proches et notre famille, des groupes dont nous avons probablement reconnu l'importance depuis le début de l'histoire humaine."

Le Dr Bahar Tunçgenç, maître de conférences en psychologie à l'école des sciences sociales de NTU, a ajouté : "Dans les périodes de troubles, comme lors de catastrophes, de crises sociales ou de pandémies, nos liens sociaux peuvent être essentiels pour recevoir du soutien".

"Nous nous tournons vers les personnes en qui nous avons confiance et auxquelles nous nous identifions lorsque nous décidons de la conduite à tenir. C'est pourquoi les liens étroits que nous entretenons avec notre famille, les personnes avec lesquelles nous partageons des événements importants de la vie et dont nous apprenons beaucoup, peuvent favoriser l'adoption de comportements sains.

"Parallèlement, l'existence de liens sociaux solides, aussi abstraits ou distants soient-ils, est essentielle à la promotion de la santé mentale. Nos recherches montrent que les liens sociaux étroits et étendus offrent différentes sources de soutien et d'orientation."

Pour le Dr Valerie van Mulukom "En Occident, nous avons tendance à nous considérer comme des individus qui doivent survivre et conquérir le monde par nous-mêmes.  "Nos recherches démontrent qu'en réalité, les humains sont des animaux sociaux, qui profitent de leur communauté et en dépendent à plus d'un titre. En période de crise, ce phénomène est encore plus marqué.

"Nous conseillons aux politiques gouvernementales de tenir compte de ces besoins et mécanismes psychologiques et d'impliquer les autorités locales et les organisations de base pour une efficacité et un bien-être maximum en cas de catastrophe."

Commentaires pour les coachs de santé

Voici une étude supplémentaire démontant l’importance du lien social pour notre santé. Comme les auteurs le rappellent, nous sommes des êtres sociaux et notre santé dépend de la santé des relations que nous établissons avec nous-même et de la santé de nos relations avec le monde qui nous entoure, le monde formel et visible des membres de notre famille, de nos amis, de nos voisins, de la nature, et le monde informel et invisible de l’esprit, des archétypes, des figures divines… La santé est un équilibre de l’ensemble de ces relations. Quand nous souffrons d’une maladie dite « sévère », nous serons grandement soutenus dans notre chemin de guérison par la présence d’un « cercle de guérison », un cercle de personnes qui va soutenir l’important travail de réajusement de nos habitudes de vie que nous avons à réaliser.

 

Sources 

Having Strong Social Connections Can Improve Your Health; Neuroscience News Psychologie-15 janvier 2023 ; https://neurosciencenews.com/social-connection-health-22261/

Social bonds are related to health behaviours and positive wellbeing globally” by Bahar Tunçgenç et al. Science Advances