Comment les coachs de santé aident leurs clients à prendre des décisions

Comment les coachs de santé aident leurs clients à prendre des décisions

Comment les coachs de santé aident leurs clients à prendre des décisions sur la mise en oeuvre des changements pour améliorer leur santé

En Amérique du Nord le coaching est proposé comme un moyen peu coûteux et efficace d'améliorer le contrôle des maladies chroniques, en particulier chez les sujets atteints de diabètes, d'asthme, de maladies pulmonaires obstructives chroniques ou porteurs de facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. Les coachs peuvent s'avérer particulièrement utiles dans les milieux défavorisés, auprès des communautés à faible revenu qui doivent supporter le lourd fardeau économique des maladies chroniques et de leurs complications, et qui sont moins susceptibles de s'engager dans une autogestion efficace de leurs conditions.  Des études qualitatives antérieures ont examiné la prise de décision partagée entre patients et cliniciens, ainsi que le soutien à l'autogestion des patients par les coordonnateurs de soins. Il existe cependant peu de recherches sur la façon dont les coachs de santé aident les patients à prendre des décisions et à modifier leurs comportements. C’est la raison pour laquelle l’équipe de H. Thorn et col., a réalisé une étude qualitative sur la manière dont les coachs de santé aident les patients à prendre des décisions et à mettre en œuvre des changements pour améliorer leur santé.

Le recueil d’information a été réalisé auprès de 6 groupes de discussion de 25 patients, suivis d'entretiens individuels avec 42 patients, 17 membres de la famille, 17 accompagnateurs de santé et 20 cliniciens. Les transcriptions des enregistrements audio ont permis d’identifier les thèmes et les relations entre eux. Les résultats ont fait émerger 7 thèmes majeurs reliés entre eux dans le modèle conceptuel final. Les points communs entre coachs de santé et patients et le temps que les coachs de santé accordaient aux patients ont contribué à établir la relation coach-patient. La relation coach-patient a permis, et a été renforcée par 4 thèmes de l'activités clés de coaching : éducation, soutien personnel, soutien pratique et rôle de passerelle entre les patients et les cliniciens.

Les points communs entre coachs et patients : les points communs entre patient et coach en matière de langue, de culture et d'expérience de vie ont été considérés comme importants pour aider le patient à se sentir à l'aise et compris, et donc plus susceptible de travailler avec le coach pour prendre des décisions en matière de santé. Un coach déclare : "Ils me voyaient plus comme un pair... Je pense que c'était un avantage parce que je pouvais les comprendre ou mieux m'identifier à eux et ils le voyaient. C'était réconfortant pour eux. Ils me faisaient davantage confiance. " Un patient déclare : " [J'ai eu] une chance extraordinaire d'avoir un coach de santé qui est hispanique et noir comme moi... Et elle comprend ma culture. Nous n'avons pas besoin de lui demander ce qu'elle mange, elle le sait déjà."

La disponibilité des coachs de santé pour les patients : la disponibilité, notamment la fréquence des contacts, la durée de la relation et l'accessibilité du coach de santé, ont été considérés comme des facteurs importants pour établir une relation positive nécessaire à un soutien efficace. Un patient, "Je me sentais très à l'aise et enthousiaste à l'idée de travailler avec [le coach en santé], et il y avait aussi le facteur temps parce que nous nous rencontrions toutes les deux semaines." Les coachs ont mentionné l'importance de passer du temps avec le patient : "Nous avons le luxe d'avoir une visite d'une heure. Donc, pendant cette heure, nous parlons et parlons. Et puis, donc, on apprend à connaître. Et on voit le langage corporel. Et puis, petit à petit, les patients se sentent à l'aise."

La relation de confiance : une relation positive basée sur la confiance a été considérée comme centrale pour la capacité du coach à soutenir le patient. Une relation de confiance permet aux patients d'être honnêtes, de poser des questions et d'exprimer leurs doutes ou leurs désaccords, ce qui permet au coach de santé d'être plus efficace. Un coach dit «  Si j'ai un patient qui ne se confie pas à moi ou qui ne me fait pas confiance, je n'obtiendrai jamais rien de lui. Un patient me dira probablement les choses que je veux entendre et non les choses qui se passent réellement, et je ne serai pas en mesure d'aider le patient aussi bien. La question de la confidentialité de l'information que le patient partage avec l'accompagnateur en santé, généralement au sujet des médicaments, est liée à la confiance. Les coachs santé étaient mal à l'aise dans ces situations et ont déclaré avoir essayé de convaincre le patient de partager l'information avec le clinicien. Si le patient n'acceptait pas de révéler l'information, certains coachs respectaient cette décision afin de préserver la relation. La relation entre la confiance et les activités de coaching a été perçue comme itérative. Bien que la confiance ait rendu le coaching possible, le coaching a également construit la confiance. 

Le rôle éducatif du coach de santé : afin de pouvoir prendre des décisions éclairées, les patients doivent avoir une compréhension de base de leur état, de leurs options et des conséquences de chaque option. Les accompagnateurs en santé ont apporté une éducation en utilisant des techniques centrées sur le patient qui comprenaient la détermination des objectifs du patient et de sa volonté de changement, ainsi que la vérification de sa compréhension.  L'éducation était considérée comme jouant un rôle essentiel dans le soutien apporté par les coachs. 

L’apport d’un soutien personnel au patient : les patients et coachs ont souvent noté l'importance du soutien personnel apporté par les coachs. Ce soutien comprend la valorisation du patient, ce qui l'aide à s'estimer suffisamment pour prendre des décisions et des mesures d’amélioration de sa santé. Le soutien personnel est également essentiel pour donner au patient la confiance nécessaire pour effectuer des changements et surmonter les obstacles émotionnels au changement. 

L’aide à la prise de décision : ce thème comprenait l’identification des options, la conception des plans d'action, l’identification et le dépassement des obstacles, la localisation des ressources et des rappels réguliers. Ce soutien a permis aux patients de disposer d'un plus large éventail de choix. Les choix devaient être ceux des patients.

Le lien entre le patient et le clinicien : ce thème concerne les coachs travaillant avec des cliniciens pour soutenir les décisions des patients. Il s'agit d'améliorer la compréhension et la communication du patient avec le clinicien, d'aider le patient à identifier et à poser des questions au clinicien, de soutenir le patient entre les visites et de réduire la peur et l'anxiété du patient à l'égard des visites au cabinet. Les coachs de santé pensaient que leur rôle de passerelle aidait les patients à se sentir plus comme un partenaire actif dans leurs soins.

 

509thomfig1

Les résultats ont permis aux auteurs de construire un modèle conceptuel qui soutient le développement d'une relation forte, qui à son tour fournit la base d'un coaching efficace. Ces résultats peuvent être utilisés pour concevoir des programmes de formation de coachs de santé et pour soutenir les coachs de santé dans leurs pratiques.

Références 

Thom DH, Ghorob A, Hessler D, De Vore D, Chen E, Bodenheimer TA. Impact of peer health coaching on glycemic control in low-income patients with diabetes: a randomized controlled trial. Ann Fam Med. 2013; 11(2): 137–144.   https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5389392/